skip to Main Content

 photo collège

 

En 2012, l’équipe éducative de l’E.P.D.A. de Prévention Spécialisée de la C.C.F.G.[1] a été sollicitée par le Collège Karine RUBY, de St Pierre en Faucigny, pour des situations individuelles d’élèves, mais aussi pour des interventions auprès de la classe S.E.G.P.A.[2] (actions diverses menées, hors les murs, par l’équipe de terrain). Cet établissement nous a ensuite sollicités pour partager une réflexion sur des constats de « tensions » entre des élèves issus de milieux distincts (familles de zones rurales, rurbaines et quartiers d’habitats populaires).

Le collège avait inscrit dans son Projet d’Etablissement une thématique : « Mieux vivre ensemble au collège ». L’E.P.D.A. de Prévention Spécialisée a donc proposé sa contribution sur cette question dans le cadre du C.E.S.C[3]. Cette instance permet de regrouper différents professionnels du Collège (Direction, Professeurs, Parents d’élèves, représentant des élèves, Assistante Sociale, Infirmière, CPE, Assistant d’Éducation..) mais aussi des représentants d’institutions extérieures, en lien avec la question de la jeunesse (Élu de St Pierre en Faucigny, Services Jeunesses CCFG et St Pierre en Faucigny, E.P.D.A. de Prévention Spécialisée …) pour faciliter les synergies d’acteurs et la construction de réponses aux problématiques jeunesse.

A partir des riches débats qui ont alimenté ce C.E.S.C., l’E.P.D.A. de Prévention Spécialisée a proposé d’élaborer un questionnaire[4] en direction des élèves. Il s’agissait de dépasser les représentations des professionnels quant aux tensions perçues, au sein du collège, entre les élèves, en prenant en compte la parole de ces derniers. Plus largement, la démarche souhaitait s’ouvrir sur une meilleure connaissance des jeunes et de leur vécu, leur vie scolaire, leurs modes vie, leurs inquiétudes, leurs pratiques.

263 questionnaires ont été remplis par les élèves de 6ième et 4ième. L’E.P.D.A. de Prévention Spécialisée a traité l’ensemble de ces données et en a rendu compte au C.E.S.C. Une analyse commune des résultats du questionnaire a été partagée, débattue avec les membres de cette instance. Ce travail a, selon la Direction, aidé le collège à définir des orientations sur les actions à mener en faveur des élèves.

En 2014, le nouveau Principal du Collège a souhaité renouveler cette démarche, afin de pouvoir comparer les « résultats » des questionnaires d’une année sur l’autre. Nous avons donc effectué la même opération en 2014, nous appuyant toujours sur le C.E.S.C., qui a amendé, rectifié, précisé… certains éléments du questionnaire afin d’affiner le diagnostic, en conservant la focale sur les élèves de 6ème et de 4ème.

278 questionnaires ont été remplis par les élèves et exploités par l’E.P.D.A. de Prévention Spécialisée. Cette seconde étude a été présentée au C.E.S.C en juin 2014. Comme la précédente elle a alimenté les débats au sein de cette instance, a permis d’ajuster et de confronter les représentations de chacun sur la vie des élèves, et ouvert des pistes de travail pour le collège.

Les délégués des élèves ont pu aussi s’exprimer. Cette participation des représentants d’élèves, non seulement aux débats, mais aussi aux actions à mettre en œuvre au sein de l’établissement a été portée par l’équipe éducative de l’E.P.D.A. de Prévention Spécialisée.

Nous souhaitons retenir, entre autres, de cette expérience, l’intérêt de proposer nos outils et notre expertise pour alimenter des « instances participatives », tel le C.E.S.C, qui réunissent professionnels et jeunes autour de problématiques qui les rassemblent. En étant force de proposition, nous contribuons à la construction des échanges sur les questions de la jeunesse, au partage et/ ou à la conflictualisation des représentations à l’œuvre et à l’ajustement des orientations d’actions.

Vincent MICHEL-BECHET – Cadre socio-éducatif E.P.D.A. de Prévention Spécialisée

[1] Communauté de Communes Faucigny Glières

[2] Section d’Enseignement Général et Professionnel Adapté

[3] « Le comité d’éducation à la santé et à la citoyenneté (C.E.S.C.) s’inscrit dans le pilotage de chaque établissement scolaire du second degré, conformément aux dispositions des articles R 421-46 et 421-47 du Code l’éducation. Il est une instance de réflexion, d’observation et de proposition qui conçoit, met en œuvre et évalue un projet éducatif en matière d’éducation à la citoyenneté et à la santé et de prévention de la violence, intégré au projet d’établissement. Le C.E.S.C. organise le partenariat en fonction des problématiques éducatives à traiter ». (Circulaire n°2006-197du 30 novembre 2006).

[4] Il s’agit d’un questionnaire de base, déjà utilisé par Prévention Mont-Blanc dans ses études préalables sur le département. le C.E.S.C. a validé, modifié, précisé ou ajouté certaines questions en fonction de la thématique abordée.