skip to Main Content

Les CJS

CJS3Une coopérative jeunesse de service (C.J.S.) est un projet d’éducationFlyer CJS recto (2)-page-0 à la coopération du travail. Une C.J.S. regroupe 12 à 15 jeunes accompagnés par 2 animateurs-trices qui apprennent à conduire une entreprise coopérative : proposer des services à la population, prendre des décisions collectivement. Pour les jeunes, la C.J.S. répond au besoin de trouver un emploi d’été rémunéré, mais son impact et ses retombées ne se limitent pas à cela. La coopérative initie les jeunes au fonctionnement d’une entreprise démocratique, à l’organisation collective du travail, à la gestion coopérative, à la dynamique territoriale.

3799081032_06231cf999_oLa volonté première du projet C.J.S. est d’offrir aux jeunes coopérateurs un milieu propice aux apprentissages relatifs, entre autre, à l’exercice du pouvoir démocratique, à la gestion d’entreprise collective et à la réalité du travail. La qualité de ces apprentissages est grandement influencée par l’approche pédagogique coopérative mise en place au sein du projet. Les principes pédagogiques appliqués développent chez les jeunes la responsabilisation personnelle et mutuelle, la solidarité, la motivation ainsi que la compréhension réelle et l’utilité des apprentissages… Ainsi les coopérants en viennent graduellement à prendre en charge leur projet. Les jeunes peuvent offrir aux particuliers et entreprises de leur commune ou leur quartier des prestations telles que livraison, saisie informatique, lavage de voiture, archivage, déménagement, ménage…

Pour cette année on a convenu de proposer cela sur la Haute Vallée à Chamonix. Une rencontre a eu lieu avec le comité local (les personnes intéressées pour soutenir cette initiative). Un local est en passe d’être trouvé ; une animatrice est intéressée par le projet et la campagne d’information devrait démarrer Cette expérimentation, aussi pour nous, me fait penser aux Jean-Pierre Dalbéradébuts de la Prev’ dans le bouquin de F. TETARD qui relate les initiatives tentées (avec diverses fortunes) et construites avec de petits moyens mais surtout une volonté d’agir avec les jeunes. Cette année nous permettra certainement « d’essuyer les plâtres », d’innover, de tester pour de futures initiatives plus en réalité avec le monde du travail et de la qualification sociale. Ce projet a été également évoqué lors de la journée du 12 Juin avec nos collègues de Passage sur le thème des initiatives, des idées à développer…

On y croit !

André BINEAU, éducateur pôle ressources, E.P.D.A. de Prévention Spécialisée